Monuments

L'église

eglise

C'est parce que la commune fut jadis un important port de pêche, que son Eglise est de taille aussi imposante. Elle figure parmi les plus beaux monuments du Calvados.

La pureté du style de l' édifice reste appréciable même s' il a subi une restauration importante au XIX ème.

Le 7 octobre 1683, la foudre détruisit la flèche du clocher, qui ne fût reconstruite à l' identique qu'en 1904.

Eglise

L' église est devenue un lieu de pèlerinage en 1932, lorsque le corps de St Hélidor, martyr roman supplicié vers 820, y fut transféré.

L' église est classée monument historique depuis 1840.

Les demeures

Château de Tournebu

Actuelle mairie

La fontaine des trois grâces

fontaine des trois grâces

Dans le parc de la mairie, on peut voir une réplique récente (XIX ème) de la "Fontaine des Trois Grâces", commandée par Catherine de Médicis en 1561 au sculpteur Germain PILON pour recevoir le coeur de Henri II.

Elle fut autrefois exposée sur le boulevard Leclerc (anciennement St Pierre) à Caen.

La Vierge et l'Enfant

La Vierge et l' Enfant avec saint Jean Baptiste

Vierge et enfant

En 1895, le presbytère de Langrune-sur-mer reçut en legs d'une des paroissiennes un tableau florentin du XVIe siècle, La Vierge à l'enfant avec saint Jean-Baptiste.

Le tableau fut classé Monument historique en 1936. Restauré en 1994, il fut placé dans l'Hôtel de ville de la commune, par mesure de protection.

Compte tenu de la qualitéremarquable de cette peinture il a semblé particulièrement important au Maire de Langrune  qu'elle soit accessible aupublic et qu'elle rejoigne, à titre de dépôt, le musée des Beaux-Arts de Caen.

Ce tableau est l'oeuvre du peintre florentin Giovanni Antonio Sogliani (Florence, 1492- Florence, 1544). Il travailla toute sa vie en Toscane. Il fut l'élève de Lorenzo di Credi dont il demeura très proche jusqu'à sa mort en 1531.

Il se rapproche ensuite du style de Fra Bartolomeo puis d'Andrea del Sarto. Selon Vasari, le premier historien de l'art italien, sa manière traditionnelle fut particulièrement appréciée de ses commanditaires religieux, hostiles à toute forme de nouveauté.
L'oeuvre, harmonieuse et élégante, est caractéristique de l'art de Sogliani. La composition pleine de solennité s'inspire de modèles célèbres de Fra Bartolomeo, Francesco Granacci ou encore Andrea del Sarto.
Le tableau peut être daté vers 1525-1535, avec ses couleurs claires et lumineuses.
La présence du palmier, à droite, et celle d'un homme à gauche (Joseph), indiquent clairement que nous avons affaire à une scène de repos pendant la Fuite en Egypte.
Quant à la grenade, ouverte afin de mettre en évidence ses nombreux fruits, elle symbolise traditionnellement la fécondité.

La mystique chrétienne y a vu le symbole de l'Eglise, qui unit dans une seule foi des peuples divers. Présentée dans la salle des peintures de la Renaissance non loin du Mariage de la Vierge du Pérugin, cette oeuvre illustrera magnifiquement l'art religieux à Florence après la mort de Raphaël, enrichissant ainsi un exceptionnel fonds de peintures italiennes.

On peut cependant en admirer une copie en l'église.

Réalisation AGENCE-MULTIMEDIA.COM CAEN - SYSTENIUM
Création de sites Internet - Référencement - E-Marketing - Infogérance - Caméras sur IP